AOSAKA Hiroshi Sensei est désormais 9e dan WSKO

Un titre de 9e dan obtenu des mains de SŌ Yuuki

Il y a quelques jours, à l’occasion d’un déplacement au Japon, notre maître AOSAKA Hiroshi a reçu le titre de 9e dan daihanshi. Ce titre d’exception lui a été remis par SŌ Yuuki, la propre fille du fondateur du Shorinji Kempo : SŌ Doshin.

© Shorinji Kempo Stockholm Södra Shibu
AOSAKA Hiroshi Sensei à côté de SŌ Yuuki lors de la remise du diplôme de 9e dan daïhanshi − © Laurent Espeso

Une récompense pour un demi-siècle d’investissement

Ce titre de 9e dan, que de très rares personnes ont obtenu dans le monde et a fortiori dans le Shorinji Kempo, vient récompenser près de 55 ans de pratique presque quotidienne, mais aussi et surtout ces 45 dernières années durant lesquelles notre Sensei n’a eu de cesse de développer le Shorinji Kempo en France et en Europe. Il a ainsi initié des milliers de personnes au Shorinji Kempo, transmis son savoir sur tous les continents, et formé des dizaines de professeurs. Depuis son arrivée en France en 1972, nous lui devons la Fédération Française de Shorinji Kempo, les presque 40 clubs présents dans l’hexagone et outre-mer, ainsi que les très bons rapports que notre fédération entretient avec la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées, à laquelle nous sommes affiliés et au sein de laquelle notre discipline jouit d’un rayonnement particulier. AOSAKA Sensei est également à l’origine de la création de la World Shorinji Kempo Organization (WSKO), organisation mondiale qui regroupe les clubs de Shorinji Kempo de tous les pays, et dont le siège social est à Tadotsu au Japon.

AOSAKA Sensei au prochain Festival des Arts Martiaux de Paris Accor Hotels Arena

AOSAKA Hiroshi Sensei sera présent au 33e Festival des Arts Martiaux de Paris Accor Hotels Arena le 24 mars prochain, où il fera la démonstration des techniques de Shorinji Kempo assisté de plusieurs experts de notre budō.

33e Festival des Arts Martiaux de Paris Accor Hotels Arena
33e Festival des Arts Martiaux de Paris Accor Hotels Arena

Pour finir, voici quelques couvertures de magazines qui retracent le parcours exceptionnel de notre maître.

L’esprit japonais, à la source de la tradition samouraï (FFKDA)

Le 15 juillet dernier, la Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées (FFKDA), au sein de laquelle notre fédération est affiliée, a publié sur son site une interview de AOSAKA Hiroshi Sensei dans laquelle il s’exprime sur l’esprit japonais.

Aosaka Sensei expliquant une technique de torsion
Aosaka Sensei (à droite) expliquant une technique de torsion à des yudansha (ceintures noires) lors d’un stage

Mandaté par par la World Shorinji Kempo Organization (WSKO), AOSAKA Sensei est arrivé en France en 1972 avec pour mission de développer le Shorinji Kempo en Europe, mission confiée par le fondeur du Shorinji Kempo lui-même, SO Doshin. Aujourd’hui 8e dan daihanshi WSKO et 9e dan FFKDA, il est également expert japonais à la FFKDA, directeur technique WSKO pour l’Europe et secrétaire général de la WSKO. S’il ne revient pas sur son parcours exceptionnel, dans cet entretien le Sensei énonce les notions apparaissant comme les plus importantes aux yeux des japonais, un esprit que l’on retrouve en toute logique dans les arts martiaux japonais et dans l’histoire des samouraïs :

  • haji (honte)
  • kata (forme)
  • giri (devoir, obligation)
  • sekinin (responsabilité)

Cette interview est à lire dans son intégralité sur le site de la FFKDA, en suivant ce lien :
http://www.ffkarate.fr/actualites/lesprit-japonais-a-la-source-de-la-tradition-samourai/

Bonne lecture !

World Study Session à Tadotsu

Autour du Taïkaï Mondial de Shorinji Kempo, se sont articulés de nombreux moments de fêtes et d’entraînements entre les Kenshi du monde entier, dont 80 français.

Point de départ le vendredi 23 août avec l’arrivée des délégations française et étrangères à Osaka, lieu de la compétition.

Le soir-même, la soirée « Bon Odori », organisée par Daikin dans son usine, fut l’occasion pour tous de goûter à la culture japonaise, tant par la tenue traditionnelle (Yukata) avec laquelle tout le monde était habillé, que par le dîner sous forme de boîte (Hako). De très fortes chaleurs habitaient le pays depuis quelques temps, mais cette soirée ayant pour thème la danse fit volte face en nous présentant la pluie version mousson.

Shorinji Kempo World Taikai 2013 (French Federation)
© Noël L.

Shorinji Kempo World Taikai 2013 (French Federation)
© Noël L.

Shorinji Kempo World Taikai 2013 (French Federation)© Noël L.

Le samedi-soir, une réception était organisée dans un magnifique hôtel d’Osaka, présidée par Sosaï en compagnie des plus grands Senseï japonais dont Aosaka Senseï, et animée par des Geisha et des Maiko. L’occasion de se retrouver et d’échanger avec des Kenshi du monde entier et des grands Maîtres.

Aosaka Senseï
© Bruno P.

Le lundi, après une matinée de voyage en car, arrivée à Tadotsu, lieu du Hombu du Shorinji Kempo, suivi d’une visite de la ville et principalement des lieux emprunts de l’essence de notre discipline, les premiers Dojo de Kaïso, les mémorials, la découverte du Hombu

Shorinji Kempo World Taikai 2013 (French Federation)
© Noël L.

Shorinji Kempo World Taikai 2013 (French Federation)
© Noël L.

Shorinji Kempo World Taikai 2013 (French Federation)
© Noël L.

Pendant ce temps, dix français et notre franco-belge [Philippe Chazerand, professeur à Bruxelles, ndlr] étaient, eux, convoqués au Hombu pour les sessions d’examens de 4ème, 5ème et 6ème Dan [cf. les résultats en fin d’article, ndlr].

Point d’orgue de ce séjour, une session d’études de trois jours (mardi, mercredi, jeudi) qui fut pour tous l’occasion d’apprendre des techniques, des méthodes, d’enrichir notre expérience, de découvrir une ville, un lieu (Hombu), une histoire, et de rencontrer d’autres pratiquants.

Les cours étaient dirigés par Araï Senseï, Aosaka Senseï, Kawashima Senseï, Fuji Senseï et encadré par de nombreux Senseï japonais toujours généreux de conseils.

Nous avons pu assister à trois conférences de philosophie dirigées respectivement par Sosaï, Araï Senseï et Aosaka Senseï.

Les français, pour le Samu quotidien, avaient la charge d’entretenir le Hondo Dojo.

Samu
© Bruno P.

Shorinji Kempo World Taikai 2013 (French Federation)
© Noël L.

Le mardi-soir était organisé un séminaire de Kongo-Zen pour les personnes qui le souhaitaient, dirigé par Honishi Senseï pour les français.

La dernière soirée rassembla tout le monde dans les jardins de Hombu lors d’une « garden party », un grand buffet y était proposé ainsi que de nombreuses animations.

Shorinji Kempo World Taikai 2013 (French Federation)
© Noël L.

Le jeudi-midi quelques branch-masters étaient convoqués pour une formation de juges (examens et compétitions), puis l’après-midi les branch-masters ont assisté au séminaire qui leur était dédié

Cinq français dont un belge [notre professeur bruxellois, ndlr] eurent la chance de rester cinq jours de plus pour une seconde session d’entraînement (Summer Training Camp) rythmée par Samu, Chinkon, Chosoku… et « Yokota ».

Les résultats des examens :

  • 6ème Dan, Frédéric Anscombre, La Clef Branch, France
  • 6ème Dan, Didier Camp, Viry-Châtillon Branch, France
  • 5ème Dan, Alain Guénec, CSKN Branch, France
  • 5ème Dan, Didier Denmat, Vallet Branch, France
  • 5ème Dan, Frédéric Juhel, Cholet Branch, France
  • 4ème Dan, Daniel Méry, Paris Branch, France
  • 4ème Dan, André N’Guyen Vansang, Paris Branch, France
  • 4ème Dan, Eric Khalifat, Paris Branch, France
  • 4ème Dan, Bernard Bensoussan, Paris Branch, France
  • 4ème Dan, Bruno Totola, C.S.C Branch, France
  • 4ème Dan, Philippe Chazerand, Bruxelles Branch, Belgique

Shorinji Kempo World Taikai 2013 (French Federation)
© Noël L.

Cet article a été rédigé conjointement avec Frédéric Juhel, professeur du club de Cholet.

Toutes les photos de Noël L.
Toutes les photos de Bruno P.